Actu

Agenda

Le Blog

 
Y-a-t-il des juifs parmi vous ?

Y-a-t-il des juifs parmi vous ?

Aujourd’hui, journée à la plage. Une perspective joyeuse et reposante s’offrait à nous, et nous ne manquâmes pas l’occasion de la saisir. Départ en début d’après-midi en bus, avec tous les Palestiniens. Ça chantait joyeusement.
Tiens, avant de parler morte, enfin Mer Morte, parlons naissance : nous venons d’apprendre celle du petit garçon d’Hélène et Thomas, ce dernier s’étant rendu il y-a quelque temps en Palestine dans le cadre du jumelage entre Jalboun et Bages. Tous ceux qui les connaissent se réjouissent de la venue au monde d’un petit être qui sera à coup sûr porteur des valeurs de justice et de respect de ses parents. Nous lui souhaitons de visiter un jour une Palestine libre.
Nos camarades palestiniens chantaient dans le bus, fort et avec le sourire.

JPEG - 85.1 ko

Nous quittâmes rapidement les zones urbaines pour découvrir un paysage de plus en plus désertique. A l’approche de la Mer Morte, un panneau nous indiquait que nous passions sous le niveau de la Mer. La surface de la Mer Morte atteint effectivement -410m, et elle perd un mètre par an. Les causes en sont en partie naturelles : elle est située sur un rift et se vide donc depuis quelques millénaires.

JPEG - 175 ko

La chute de la pluviométrie n’a pas aidé non plus. Mais la baisse du niveau d’eau s’est accéléré récemment, car le Jourdain est détourné par Israël et les besoins en eau se font pressants dans une région qui en manque cruellement et qui subit une forte pression démographique.

JPEG - 83.1 ko

L’entrée est payante, et ce sont des Israéliens qui tiennent la boutique. La présence ostensible de drapeaux à l’étoile de David ne laissent aucun doute sur la question. C’était jusqu’à peu exclusivement réservé aux Israéliens, mais quand ils se sont rendus compte que des Palestiniens pourraient payer, ils ont revu leur position.

JPEG - 152 ko

Nous voilà donc à la plage. Enfin la plage... Plusieurs niveaux, puisque l’eau baisse. Et des panneaux donnant les consignes : on ne met pas la tête sous l’eau, on ne s’éclabousse pas, on ne plonge pas... car c’est dangereux. L’eau contient une telle concentration de sel qu’elle est un poison si on l’ingurgite (sans compter son extrême pollution). Et plusieurs lidotiens ont dû rejoindre la rive les yeux fermés guidés par leurs camarades, pour cause de brûlure occulaire (mais rien de méchant, un coup d’eau et on n’en parle plus, je le précise notamment pour les parents qui lisent le blog...). Toutes plaies et griffures se font également fort ressentir. Et donc, on flotte. Vraiment.

JPEG - 104 ko

Drôle de sensation que celle que procure un bain dans la Mer Morte, dans une eau épaisse et visqueuse... La plupart se sont également enduits de boue réputée pour ses vertus pour la peau. Puis nous avons dégusté un barbecue, fait quelques jeux, replongé, somnolé... mais pas bronzé, parce qu’il faisait vraiment beaucoup trop chaud au soleil.

JPEG - 79.8 ko

Les lumières de fin de journée transformèrent la Jordanie, située sur la rive d’en face à juste quelques kilomètres, en paysage irréel et rose. Puis la nuit nous permit d’apercevoir quelques étoiles avant de repartir en chantant. Chanter fort et en arabe, outre le plaisir de communier, semble donner aux Palestiniens l’occasion d’affirmer leur identité dans ces lieux. Nous avons ensuite fait étape au Mont de la tentation (j’ai beau chercher, je ne vois pas à quel épisode de la Bible ce lieu semble correspondre, si vous avez une idée vous pouvez nous le dire en commentaire).

JPEG - 60.7 ko

De là-haut, nous distinguions tout Jericho. Enfin de là-haut... Nous n’étions jamais montés aussi bas, puisque nous étions encore en dessous du niveau de la Mer.
Enfin, nous avons fait un petit tour à Jéricho, la ville la plus basse et la plus ancienne du monde (... selon les Palestiniens, une des plus anciennes selon wikipédia). Notre passage est passé aussi inaperçu que si nous y avions organisé un carnaval...

JPEG - 127.5 ko

Pour achever le périple, nous eûmes droit au fromage ET dessert, ou plutôt fromage DANS le dessert, avec la découverte du knafi, dessert très sucré et rempli d’une sorte de mozzarella, aussi surprenant que délicieux.
Sur le chemin du retour, nous fûmes arrêtés au checkpoint. Pendant qu’un soldat israélien faisait le tour du bus son arme pointée sur nous, un autre demandait au chauffeur qui nous étions, puis s’il y-avait des juifs parmi nous. Oui, des juifs. "Welcome to Palestine" me répondit Nayef quand je lui dis que la question me surprenait. Il est vrai que je ne l’avais entendu auparavant que dans des films sur le deuxième guerre mondiale... Bon, et aussi au début d’un spectacle de Pierre Desproges. Celui qui disait qu’on pouvait rire de tout, mais pas avec tout le monde...

JPEG - 117.4 ko


Les commentaires


Ecrire un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message :


Suivre les commentaires de cet article : RSS 2.0 | Atom