Actu

Agenda

Le Blog

 
Etat de création

Etat de création

Cela fait dix jours que nous sommes arrivés. Pour la première fois depuis longtemps, ce n’est pas la sonnerie du réveil qui nous a tirés du lit, puisque nous ne commencions qu’à 13h, pour cause de fatigue généralisée. Certains en ont profité pour aller au marché, d’autres, la majorité, pour se reposer. Les nuits sont courtes et quelque peu agitées par la température qui baisse moins que les premiers jours après le coucher du soleil. Autre chose pourrait troubler nos nuits d’ici peu : la préparation du spectacle.

JPEG - 175.8 ko


L’après-midi y fut entièrement consacrée. Chacun exprima ce qu’il voulait en faire, y dire, comment, pourquoi... Encore un beau moment de démocratie. Et même si la démocratie, c’est un peu long et compliqué, personne ne semble enclin à revenir sur la méthode. Seule précision nécessaire pour orienter nos choix, la présence massive dans le public d’enfants. Si nous voulons donner à notre spectacle un écho politique, nous savons que le fait qu’il existe l’est déjà. Aussi, nous avons très envie de faire rire, par la folie, l’absurde. Quelques thèmes sortent du lot, qui seront autant de prétextes dans lesquels investir notre énergie.

JPEG - 227.5 ko


Notre discussion a duré 5 heures, denses et intéressantes, partagées, simplement interrompues par deux pauses pour nous sustenter ou juste souffler, et boire. Toutes les conversations ont lieu en (au-moins) trois langues : l’anglais, l’arabe et le français. On entend parfois un peu d’espagnol, d’italien ou d’allemand et on se mélange souvent les pédales. Demain, nous aurons huit heures de création, puis une soirée en compagnie d’un réalisateur israélien défavorable à la politique du gouvernement d’Israël. Nous en saurons encore un peu plus. Tant mieux, nous sommes demandeurs. Puis mardi, nous irons faire un tour à Jéricho et à la Mer Morte. Ensuite, ce sera, déjà, la dernière ligne droite dans la création, et les représentations. La perspective est excitante.

JPEG - 285.6 ko


La fatigue étant proportionnellement inverse à ma disponibilité, il se peut que les articles raccourcissent dans les jours qui viennent, comme c’est le cas de celui-là. Je ferai mon possible pour continuer à vous informer de ce que nous vivons car le partager fait partie de la démarche.


Les commentaires


Ecrire un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message :


Suivre les commentaires de cet article : RSS 2.0 | Atom